Selon l’étude PwC sur les priorités du DAF, le pilotage de la performance était l’enjeu principal en 2018

C'est quoi ?

La digitalisation de la fonction finance c’est l’optimisation de temps et d’argent en automatisant des tâches de plus en plus complexes et en transformant des processus traditionnels par le biais de technologies digitales afin de les rendre plus performants.

En tant qu’entreprise, il faut voir la digitalisation de sa fonction comme une opportunité, un « business partner ».

Pourquoi ?

Alors que toutes les entités de l’entreprise sont concernées par la digitalisation, celle de la fonction finance est une priorité pour les entreprises car elle va piloter la performance de l'ensemble de l’entreprise. Avec la crise sanitaire, toutes les fonctions de l’entreprise sont passées du formelles au virtuel. D’après le sondage de BlackLine « How Finance & Accounting Can Rise in Uncertain Times » (2020), les défis majeurs pour les professionnels des fonctions administratives et financières sont la collaboration et la communication (44%) puis viennent les défis liés à l’infrastructure et la technologie (31%).

Les enjeux ?

La transformation digitale permet d'optimiser les processus de gestion en créant de l’information à partir de données récoltées. Dans la fonction finance, cela permet entre autres d’avoir une vue d’ensemble sur les performances de l’entreprise grâce à l’utilisation d’outils digitaux. On peut retrouver des outils de pilotage de performance qui auront comme objectif la création de valeur en harmonisant les actions de l’équipe, automatisant certaines tâches, optimiser des processus et en mesurant les performances avec les nouvelles technologies. Toujours selon PwC, "les efforts des entreprises sont concentrés sur la dématérialisation des commandes et factures", les entreprises investissent davantage dans l'innovation et la R&D pour passer moins de temps à produire des chiffres. L'autre enjeu de la transformation digitale c'est la gestion des compétences, trouver des talents adaptés au digital est très dur et les former a un coût.

Chez Julaya nous avons rencontré des entreprises qui cherchaient des solutions pour digitaliser leur entreprise de manière simple et efficace, avec un bon rapport qualité/prix. Vous pouvez découvrir le témoignage de nos clients, tels que Kamtar ou Jumia, où selon eux la mise en place de la digitalisation leurs a permis de s'adapter plus simplement à la crise sanitaire.

La digitalisation est vue comme un moyen de remplacer l'humain alors que c'est un moyen d'accompagner les collaborateurs pour être plus efficace et avoir une meilleure relation et communication

Comment ?

En tant qu’entreprise, il faut voir la digitalisation de sa fonction comme une opportunité, un « business partner ». Grâce aux ERP, vous pouvez libérer plus de temps pour des tâches à plus forte valeur ajoutée comme le conseil, l’analyse, etc. Beaucoup de temps est passé dans la collecte et la saisie des données, avec des progiciels, ces tâches répétitives sont éliminées. Ce temps gagné sera consacré à l’analyse et la planification. Vous pouvez d’ailleurs retrouver un benchmark d’ERP en Cloud disponible ici.

Le cas pratique

Pour Younited Credit qui utilise la solution Oracle, la digitalisation de la fonction finance est un accélérateur de croissance. Comme pour beaucoup d'entreprises, les 6 derniers mois ont été une période compliquée. Dans un contexte de crise sanitaire unique, certaines entreprises, comme Younited Credit, l'ont mieux vécu que d'autres grâce à des outils technologiques. Ils ont pu basculer en full-remote très rapidement, notamment leurs processus opérationnels et comptables grâce à l'ERP Oracle Cloud avec un processus client complètement dématérialisé et digitalisé. Disposant des outils de Business Intelligence, la donnée est exploitée et structurée pour pouvoir piloter les performances financières en temps réel. Le but principal était de donner de l'agilité à l'entreprise, mais tout en préservant leurs marges et assurer la pérennité de la société. Dans leur secteur d'activité, l'exhaustivité des données est la clé de leur métier, donc avoir des données à jour est un enjeu majeur. La notion de vitesse de déploiement est aussi très importante. La solution a ainsi permis d'offrir une flexibilité et scalabilité sur de gros volumes de données. Pour trouver la solution parfaite, ils ont dû faire appel à des groupes de consulting pour avoir plusieurs business models et l'analyse ressortie a ainsi permis un déploiement extrêmement rapide et réaliste.

Pour la suite, Younited Credit souhaite automatiser davantage et fiabiliser les données dans un délai toujours plus court.

Ces outils de pilotage de performance ont pour objectif d'harmoniser les actions de l'équipe, automatiser certaines tâches, optimiser des processus et mesurer les performances

Pour Ouafa M'Hamed, chef de produit Quadient, il y a 5 erreurs à ne pas commettre dans la digitalisation de la fonction finance

La première, vouloir faire comme les autres, s'inspirer des modèles qui réussissent car les entreprises n'ont pas tous les mêmes processus, le même contexte, ne sont pas au même stade de développement. La solution reste l'audit (des flux, circuits de validations, ressources) afin d'avoir un projet adapté à l'entreprise.

La seconde, penser que c'est une affaire de DSI. Le rôle du DSI est de rendre l'information fluide et s'assurer de la sécurité des systèmes d'informations. Le DAF est responsable de son service, il peut s'appuyer sur le DSI pour la réussite de son projet de digitalisation, mais il faut le voir comme un allié et non le responsable.

La troisième, ne pas inclure ce projet dans une roadmap stratégique. La digitalisation permet d'avoir une continuité des activités, certaines entreprises étaient très en avance pendant la crise sanitaire, car elles étaient bien équipées en outils. Cet aspect de pérennité est stratégique surtout dans la fonction finance, car c'est là où se concentrent tous les efforts de l'entreprise.

La quatrième, ne pas impliquer toutes les parties prenantes. Le DAF est l'interlocuteur de tous les partenaires. Ne pas tenir compte des contraintes extérieures (clients) peut mettre en difficulté le DAF.

La dernière, sous-estimer l'impact de ce changement sur ces collaborateurs et partenaires. La digitalisation est vue comme un moyen de remplacer l'humain alors que c'est un moyen d'accompagner les collaborateurs pour être plus efficace et avoir une meilleure relation.

Voilà, j'espère que cet article vous a aidé à comprendre les enjeux de la transformation digitale de la fonction finance !

Le saviez-vous ? Avec Julaya, effectuez vos paiements vers tous les opérateurs téléphoniques (MoMo, Orange, Moov) et toutes les banques en Côte d'Ivoire ! Votre comptabilité simplifiée est directement intégrée avec votre ERP grâce à Julaya. En savoir plus.